Soutien à la candidature d’Olivier Faure au poste de 1er Sécrétaire

Signataires du texte « Vive la Social-Démocratie », nous avons initié dès l’été dernier un processus permettant de trouver les conditions d’un rassemblement des réformistes autour d’une candidature unique au poste de 1er Secrétaire. Malgré plusieurs réunions et de nombreux aller-retour entre les candidats potentiels et/ou déclarés, cette démarche n’a pas été couronnée de succès ce qu’évidemment nous regrettons.

Issus des différentes sensibilités qui ont porté haut et fort la social-démocratie et la culture de gouvernement au sein du PS depuis des années, il nous appartient maintenant de faire un choix.

Si nous affirmons que le PS doit être dans l’opposition au gouvernement d’Edouard Philippe, nous refusons pour autant de devenir les supplétifs d’une France Insoumise avec laquelle nous avons de profondes divergences. Aujourd’hui aucune alliance politique ne s’impose. Le Parti Socialiste devra dès lors inscrire son action dans le cadre d’une stratégie d’autonomie politique : celle d’une opposition de gauche responsable et constructive.

Nous souhaitons également que la prochaine majorité issue du Congrès d’Aubervilliers porte de solides convictions européennes et, qu’au-delà d’un inventaire lucide et sérieux du quinquennat, nous engagions avec modestie et volontarisme une profonde refondation de notre Parti. De son fonctionnement comme de ses idées.

Parce qu’il a accepté de bout en bout d’inscrire sa candidature dans le processus collectif que nous avions initié ; parce qu’il incarne peut-être plus que d’autres ce besoin de renouvellement exprimé par les militants ; parce qu’il a su enfin, à la présidence du groupe à l’Assemblée, faire la preuve de sa capacité à rassembler, une large majorité de notre collectif a décidé de soutenir la candidature d’Olivier Faure au poste de 1er Secrétaire.

Ce soutien s’accompagne de deux exigences :

  • que les valeurs sociales-démocrates que nous portons soient au cœur de la refondation qui s’engage.
  • que tout soit fait, le moment venu, pour assurer l’unité des réformistes afin de constituer une majorité claire et assumée.

 

Alain BERGOUNIOUX, secrétaire national – CN

Luc BROUSSY, secrétaire national, BN, CN

Sylvie GUILLAUME, députée européenne, 1ère fédérale du Rhône

Michel DESTOT

Florence BLATRIX, CN, 1ère fédérale de l’Ain

Karine GLOANEC-MAURIN, CN

Isabelle ROY, CN

Yves COLMOU, CN

François SOULAGE

Annaïg LE MOEL

Gilles-Maurice BELLAICHE

Elisabeth GUY-DUBOIS

Jean-Paul JEANDON

Corinne NARASSIGUIN, secrétaire nationale, CN, BN

Philippe DOUCET, secrétaire national, CN

Yannick TRIGANCE, secrétaire national, CN

Karim BOUAMRANE, secrétaire national, CN

Marie Laure FAGES, secrétaire nationale

Caroline ADOMO, CNC

Marc SADOUN, CNC

Thierry GROSNON, CNC

Daniele HOFFMAN RISPAL

Marie LEPRETRE

Philippe MOINE

Victor PESCHEUX

 

Nous, sociaux-démocrates

Au moment où certains pensent que la gauche de gouvernement et le Parti Socialiste sont durablement marginalisés nous, sociaux-démocrates, pensons que le Parti Socialiste, refondé sur des bases claires, a un espace politique devant lui.

Pour cela, il doit d’abord procéder à une analyse lucide de son bilan aux responsabilités, procéder à un profond diagnostic de la situation de la France et de l’Europe, à partir des valeurs historiques de la gauche, et proposer des horizons nouveaux.

Entre la politique libérale conduite par le gouvernement d’Edouard Philippe et la dérive radicale, incompatible avec les valeurs de la gauche,  de Jean-Luc Mélenchon, les socialistes doivent faire entendre leur voix et préparer la construction d’une alternative autour de leurs convictions.

Dans ce but, ils doivent affirmer sans complexe leur culture sociale-démocrate reposant, notamment, sur trois grands principes : un réformisme assumé, un engagement européen renforcé, la lutte contre les inégalités, ce qui suppose le refus d’alliances politiques contre-nature.

Nous appelons au rassemblement le plus large de toutes celles et tous ceux qui, au-delà de leur histoire dans le mouvement socialiste, se reconnaissent dans les valeurs de la social-démocratie.

Le texte proposé ouvre une première réflexion sur ce que pourrait être un projet porté par des Socialistes soucieux d’une transformation réformatrice de la société.

Il est un outil du débat qui s’ouvre. Il a vocation à être enrichi. Il doit rassembler celles et ceux qui veulent participer à la reconstruction d’un Parti Socialiste rénové.

Nous invitons celles et ceux qui se reconnaissent dans ces options à nous rejoindre pour participer à ce débat.

Premiers signataires : Caroline Adomo, Laurent Azoulai, Antoine Bargas, Jean-Marie Beffara, Nathaniel Bensaid, Florence Blatrix, Maurice Braud, Luc Broussy, Hervé Camerlo, Jean-Jacques Chatel, Fabien Chevalier, Jacques Cohen, Anne-Gaëlle Courty-Ahmed, Célestin Dibao-Dina, Philippe Doucet, Marie-Laure Fages, Olivier Frézot, Thierry Grosnon, Elisabeth Guy Dubois, Catherine Guy-Quint, Michel Jeanson, Albert Haccoun, Benjamin Hagiarian, Jaffré Hannes, Matthieu Hornung, Florien Jésupret, Odette Herviaux, Annaig Le Moël, Marie Leprêtre, Dario Lutchmayah, Régis Marodon, Karine Gloanec Maurin, Jean-Michel Morer, Florian Morineau, François Moulias, Corinne Narassiguin, Eric Offredo, Victor Pescheux, Alban Prou, Juliette Raoul-Duval, Christophe Rouillon, Jean-Noël Salmon, Gustave Talbot, Jean-Pierre Tanguy, Monique Tuffelli, Clément Vaché, Mathieu Viskovic.

Téléchargez le texte « Vive la social-démocratie ».

Ci-dessous, apportez votre signature et contribuez au travail d’enrichissement et d’approfondissement !

Rendez-vous à la rentrée !

Chères et chers  ami(e)s,

Nous partageons tous le même souhait de refonder et faire vivre la social-démocratie. Pour cela, nous avons fait le choix de réactiver le travail de fond, exigeant sur les valeurs et les idées.

Dans cette perspective, nous souhaitons organiser un premier rassemblement après les congés d’été pour réunir tous les sociaux-démocrates désireux de s’impliquer dans cette démarche collective et ce quelles que soient leurs appartenances partisanes.

Ce rendez-vous devrait être l’occasion d’effectuer un examen exigeant et réaliste du quinquennat qui vient de s’écouler, en regardant avec sérieux les forces et faiblesses qui ont accompagné ce mandat présidentiel et parlementaire.

Ce premier temps de bilan nous parait indispensable pour avancer et engager par la suite, avec crédibilité, un processus de travail sur les thèmes qui nous sont chers : Éducation, Europe, Travail, Développement durable, Décentralisation, Laïcité, République, etc.

Faire vivre les valeurs et les idées de la social-démocratie est un objectif que nous voulons relever collectivement parce que nous croyons résolument en sa pertinence. Nous invitons celles et ceux qui souhaitent contribuer à cette démarche de reconstruction à faire part de leur disponibilité par retour de mail.  

D’ici là, pour celles et ceux qui auront la chance d’en profiter, nous vous souhaitons d’agréables vacances.

Laurent AZOULAI, Florence BLATRIX, Maurice BRAUD, Luc BROUSSY, Fabien CHEVALIER, Marie-Laure FAGES, Karine GLOANEC-MAURIN, Elisabeth GUY-DUBOIS, Annaig LE MOEL, Marie LEPRETRE, Corinne NARASSIGUIN, Victor PESCHEUX